Le gouvernement du Québec annonce 85 millions de dollars supplémentaires pour aider les écoles à s’adapter davantage dans le contexte de la pandémie de COVID-19.

Un premier montant de 25 millions de dollars sera consacré à la formation et à l’embauche de personnel dans les écoles pour bonifier l’encadrement des élèves dans le respect des mesures sanitaires, explique le ministère de l’Éducation dans un communiqué rendu public samedi.

Les fonds serviront entre autres à l’embauche de personnel, au transport scolaire et à l’enseignement à distance.

Les sommes annoncées aujourd’hui font suite à diverses demandes exprimées par nos partenaires du réseau scolaire. Elles permettront de soutenir plus efficacement tous les élèves du préscolaire, du primaire et du secondaire, et plus particulièrement ceux qui ont accumulé du retard en raison de la pandémie.

De l’enveloppe globale, 20 millions de dollars seront destinés à l’entretien régulier des systèmes de ventilation.

Une élève vient de descendre d'un bus scolaire.

Une élève vient de descendre d’un bus scolaire.

Photo :  CBC / Dave Bajer

Le transport scolaire ne sera pas en reste. Il bénéficiera de 15 millions de dollars afin de compenser les effets des consignes de santé publique imposant une limite du nombre d’élèves par véhicule, précise le communiqué.

Il s’agira notamment d’utiliser plus d’autobus scolaires et d’embaucher davantage de conducteurs.

Un montant de 25 millions de dollars supplémentaires ira à l’enseignement à distance.

Une élève fait des exercices de mathématiques en ligne.

Une élève fait des exercices de mathématiques en ligne,

Photo : Annie Spratt/Unsplash

Les écoles pourront par exemple acquérir des licences d’abonnement à des ressources éducatives numériques ou embaucher des techniciens en informatique.

Des sommes non récurrentes, qui proviennent d’Ottawa, rappelle la CSQ

Peu impressionnée par l’annonce du ministre de l’Éducation, la présidente de la Centrale des syndicats du Québec, Sonia Ethier, estime que cette annonce met en évidence le manque de ressources consacrées par le gouvernement du Québec dans ses propres champs de compétences.

Où sont les 347 M$ restants destinés aux écoles et aux élèves?, s’interroge Sonia Ethier.

Add Your Comment