Le gouvernement de Justin Trudeau s’est entendu avec les partis d’opposition pour un retour au Parlement qui se fera de manière hybride. Quelques députés pourront être présents en personne, tandis les autres participeront aux débats par visioconférence.

Les votes se feront quant à eux par appel nominal électronique, peut-on lire sur le compte Twitter de la Chambre des communes. Par la suite, une application mobile permettant d’enregistrer les votes à distance, tout en validant l’identité des participants, devrait être mise en place.

Le dépôt de documents pourra également être fait par voie électronique.

Ces mesures seront en vigueur jusqu’au 11 décembre.

La décision a été prise de façon unanime par les partis fédéraux mercredi, quelques minutes avant que la gouverneure générale Julie Payette prononce le discours du Trône au Sénat. Une motion sera d’ailleurs déposée après le discours pour officialiser ce fonctionnement.

Nous nous sommes entendus avec les autres partis pour que le Parlement puisse faire son travail en toute sécurité pendant cette pandémie. @NosCommunes fonctionnera de façon hybride et les députés pourront voter à distance. #polcan

— Pablo Rodriguez (@pablorodriguez) September 23, 2020

Les travaux parlementaires doivent reprendre avec l’ouverture de cette nouvelle session, à moins que les partis d’opposition ne décident de voter contre le discours du Trône.

Ce scénario semble peu probable, selon la plupart des analystes politiques, puisqu’il aurait pour effet de déclencher des élections générales au moment où le pays entre dans une deuxième vague de la pandémie de COVID-19.

Avec des informations de La Presse canadienne

Add Your Comment