Malgré une hausse du nombre d’infections au Québec pour une neuvième journée, la vice-première ministre Geneviève Guilbault, assure que la situation est « stable et sous contrôle ».

La ministre de la Sécurité publique, Geneviève Guilbault, a fait le point en début d’après-midi sur l’état de la pandémie dans la province en compagnie du Dr Richard Massé, conseiller médical stratégique à la direction générale de la santé publique.

Il s’agit de la première prise de parole publique d’un représentant du gouvernement de François Legault depuis l’imposition du port du couvre-visage dans les espaces publics fermés à travers la province.

Mme Guilbault a d’abord tenu à remercier les Québécois pour leur civisme extraordinaire observé depuis samedi. Outre quelques cas isolés, les Québécois ont massivement adhéré au port du masque partout dans la province, a-t-elle affirmé.

Elle a également appelé la population à s’habituer au port du couvre-visage parce qu’il faut vivre avec cette nouvelle normalité pour un bon bout de temps jusqu’à la découverte d’un vaccin contre la COVID-19 ou un médicament.

La normalité telle qu’on l’a connue ne reviendra pas de sitôt […] Plus longtemps on va porter [le masque], plus ça va devenir banal et on n’en parlera peut-être même plus. Mais pour l’instant, j’encourage les gens à s’y résigner.

Habituez-vous parce que je pense que c’est pour un bon bout de temps , a-t-elle répété.

Quelques incidents liés au refus de citoyens de porter le masque dans des lieux publics fermés ont été recensés depuis samedi. Un accrochage a notamment eu lieu dans un Tim Hortons du quartier Villeray, à Montréal, samedi. Un homme qui refusait de porter le couvre-visage n’a pas obtempéré aux demandes des policiers et a résisté à son interpellation. Une vidéo où on le voit recevoir du poivre de Cayenne a été abondamment partagée sur les réseaux sociaux. L’homme a été libéré avec citation à comparaître pour avoir nui au travail des policiers.

Une manifestation contre l’obligation du port du masque a également eu lieu à Saint-Georges, en Beauce, regroupant environ 500 personnes.

La liberté personnelle doit être sous-pesée avec la liberté collective. […] Il faut individuellement prendre la responsabilité de nos actes et respecter les consignes sanitaires, a lancé Mme Guilbault en réponse à une question sur les manifestations anti-masques.

La ministre a également évoqué la situation sanitaire dans la province, affirmant qu’elle est stable et sous contrôle.

On veut freiner toute recrudescence de la contagion. […] C’est pour cela qu’on a imposé le port du masque obligatoire depuis samedi dernier.

Mme Guilbault est par ailleurs revenue sur les cas de contagion recensés dernièrement dans des bars de Montréal, précisant que les cas positifs liés à la réouverture de ces établissements sont très circonscrits .

Elle a également tenu à rappeler aux Québécois que les rassemblements de plus de 10 personnes dans les lieux privés, comme les maisons, sont interdits, que ce soit à l’extérieur ou à l’intérieur.

La ministre a par ailleurs affirmé qu’il y aura davantage d’inspections dans les terrains de camping pour s’assurer du respect des consignes.

Un bilan à la hausse

150 nouveaux cas d’infection ont été enregistrés au cours des dernières 24 heures, en plus de 2 décès supplémentaires, a annoncé lundi les autorités de santé publique.

Il s’agit de la neuvième journée de suite avec plus de 100 nouveaux cas par jour. Depuis la dernière semaine, près de 1000 nouveaux cas et 21 nouveaux décès ont été rapportés dans la province.

Au total, 57 616 personnes ont été déclarées positives à la COVID-19 depuis le début de l’épidémie au Québec. Les autorités déplorent 5657 décès.

On dénombre aussi 251 personnes hospitalisées en raison de la COVID-19, dont 17 se trouvent aux soins intensifs.

Selon Mme Guilbault, la hausse de nouveaux cas survient parallèlement avec une augmentation du nombre de tests de dépistage effectués quotidiennement.

Les autorités ont procédé à 13 430 prélèvements en date du 18 juillet, pour un total cumulatif de 1 064 222 depuis le début de la pandémie (un peu plus de 747 000 Québécois ont été testés).

Environ 2 % des personnes testées sont déclarées positives.

Add Your Comment