Le gouvernement fédéral présentera « un portrait de l’économie et des finances publiques » le 8 juillet à la Chambre des communes, a annoncé mercredi le premier ministre Justin Trudeau.

À mesure qu’on commence à reprendre certaines activités, beaucoup de gens se demandent à quoi s’attendre au cours des prochains mois et ce que la crise veut dire pour notre économie, a-t-il expliqué.

Il ne s’agira toutefois pas de la mise à jour économique que les partis d’opposition, dont le Parti conservateur, réclament à cor et à cri depuis des semaines.

Il serait irréaliste de présenter une telle mise à jour, qui comprend normalement des prévisions budgétaires à long terme, a fait valoir M. Trudeau. On ne serait pas en mesure de partager ça, a-t-il dit.

Il a présenté l’opération comme une somme des informations que le ministère des Finances partage avec les parlementaires aux deux semaines, assortie de quelques prévisions sur ce qu’on pourrait voir dans les prochains mois.

On pourra se comparer un petit peu aux autres pays pour voir où le Canada se situe en termes de l’aide qu’on est en train d’apporter aux citoyens, [et avoir] une idée de ce que pourraient amener les prochaines semaines ou les prochains mois, sans faire des prédictions [à] trop long terme.

L’annonce d’un portrait de l’économie ayant été révélée par CBC, une heure avant la conférence de presse du premier ministre, elle avait déjà été commentée par le chef du Bloc québécois, Yves-François Blanchet.

h”,”text”:”Il ne faut pas que ce soit un document attaché après un texto le vendredi après-midi à 16h”}}” lang=”fr”>Il ne faut pas que ce soit un document attaché après un texto le vendredi après-midi à 16 h, avait-il prévenu, en réclamant que le tout soit présenté lors de la prochaine journée de travaux parlementaires, le 8 juillet.

M. Blanchet s’est désolé que l’exercice se fasse pendant l’été, alors que les Canadiens auront envie de se voir autour d’un barbecue après un printemps de confinement.

Dans ce contexte-là, je pense que le gouvernement qui fait une mise à jour économique donne fortement l’impression qu’il y a davantage de choses à cacher que de choses à montrer, a-t-il laissé tomber.

Add Your Comment