Tandis que le Nouveau-Brunswick passe à sa cinquième journée consécutive sans nouveau cas de COVID-19, la médecin hygiéniste en chef de la province annonce un assouplissement aux règles de visite dans les établissements de santé.

Depuis la déclaration de l’état d’urgence, les patients en fin de vie dans les hôpitaux, les foyers de soins et les centres de soins palliatifs ne pouvaient recevoir qu’un seul visiteur. La « mesure de compassion » annoncée lundi vise à permettre à ces individus de recevoir deux visiteurs au lieu d’un seul. Le patient ne pourra recevoir qu’un seul visiteur à la fois et aucune substitution ne sera autorisée.

Je crois que nous pouvons permettre des visites à nos êtres chers dans un souci de compassion, tout en continuant à protéger les personnes qui sont le plus à risque.

Tous les visiteurs désignés devront :

  • Maintenir la distanciation physique et limiter leurs interactions avec le personnel de l’établissement et le public.
  • Quitter la chambre du patient lorsque le personnel intervient avec le patient.
  • Surveiller leur état de santé pour l’apparition de symptômes de la COVID-19 et s’abstenir de visiter le patient si des symptômes apparaissent.
  • Suivre les règles de l’établissement concernant le contrôle des infections en ce qui a trait aux autres virus, comme la grippe et le rhume.

Le Nouveau-Brunswick a entamé vendredi la phase deux de son plan de déconfinement. Cette phase comprend la réouverture d’entreprises et la reprise d’activités de certains secteurs. Le premier ministre Blaine Higgs a toutefois invité à la patience. Les commerçants auront besoin de temps pour imaginer ce à quoi ressemblera cette nouvelle normalité, a-t-il fait valoir, en mettant l’accent sur l’importance des règles d’éloignement physique.

Si on ne respecte pas les mesures de distanciation sociale, on risque de reculer, a-t-il averti.

Quant aux frontières, elles resteront fermées jusqu’à nouvel ordre. Le Nouveau-Brunswick est un modèle. La province est entourée de COVID-19. C’est pourquoi on garde la frontière fermée, même pour ceux qui ont un chalet ou des proches dans la province, a indiqué Blaine Higgs.

Notre dossier : La COVID-19 en Atlantique

La Dre Jennifer Russell a prévenu qu’il faudra attendre à la fin mai pour connaître les résultats de la phase deux du déconfinement. Je crois que cette idée vous rend un peu nerveux, je le suis aussi, a-t-elle dit.

La médecin hygiéniste en chef a aussi rappelé l’importance des règles de distanciations physiques. Quand les gens se déplacent, le coronavirus peut se déplacer avec eux. S’il vous plaît, respectez la distance physique de deux mètres et portez le masque si la distance n’est pas possible.

Il y a deux cas actifs dans la province, et 118 malades qui se sont rétablis. Aucune des personnes infectées n’est hospitalisée.

Add Your Comment