Le ministre de la santé albertain, Tyler Shandro, annonce un financement de 81 millions de dollars qui servira au recrutement et à la rétention de médecins en milieu rural grâce à différents programmes.

Tyler Shandro a notamment annoncé que la province prendrait à sa charge les frais de scolarité de 20 étudiants en médecine, ce qui représente 6 millions de dollars. En échange, ceux-ci s’engagent à pratiquer au moins trois ans dans une clinique rurale.

Parmi les autres annonces, les médecins ruraux seront exemptés des changements qui sont entrés en vigueur le 31 mars. Tyler Shandro a également fait savoir que ces changements étaient dès à présent suspendus pour les médecins des zones urbaines, tant que Services de Santé Alberta n’en aura pas fait un examen approfondi.

Les frais d’assurance responsabilité des médecins ruraux seront plafonnés à 1000 $, quant aux tarifs horaires des médecins de garde ils passeront de 11 $ à un tarif situé entre 20 et 23 $.

Les médecins de zones rurales pourront également compter sur la suppression du plafond concernant le Programme pour les régions rurales et éloignées du Nord (RRNP), fixé à 60 000 $. Ce qui leur permettra d’augmenter leurs revenus.

Cette annonce de financement fait suite à celle de la démission de nombreux médecins en zone rurale. En effet, ce mois-ci, les médecins de Sundre, de Stettler et de Lac la Biche ont annoncé l’arrêt de leurs prestations aux urgences et en obstétrique des hôpitaux communautaires pour lesquels ils travaillent. Ils conservent néanmoins leurs activités dans leurs cliniques respectives.

Le gouvernement provincial et les médecins albertains entretiennent des relations tendues depuis novembre 2019, lorsque les négociations pour réduire les coûts associés à la santé ont échoué.

Par ailleurs, au début d’avril, l’association médicale de l’Alberta avait déposé une poursuite de 255 millions de dollars contre le gouvernement albertain, l’accusant d’avoir unilatéralement rompu les termes de son entente avec les médecins.

Add Your Comment