Le gouvernement du Nouveau-Brunswick ne signale aucun nouveau cas de COVID-19 pour une cinquième journée consécutive et s’affaire maintenant à mettre au point un plan de relance de l’économie.

Des 118 personnes qui ont contracté la maladie depuis le début de la pandémie, seules 14 sont toujours infectées.

Je suis fière des résultats que nous avons jusqu’à maintenant, félicite la médecin hygiéniste en chef. Jusqu’à présent, nous avons réussi là où tant d’autres ont échoué.

La Dre Jennifer Russel répète qu’un retour à la normale se fera sur une longue période.

Nous allons aller de l’avant, mais avec prudence.

Plan de relance à venir

Le gouvernement provincial présentera un plan de rétablissement au cours des prochains jours, annonce le premier ministre.

Ce plan devrait permettre aux garderies, aux entreprises, aux restaurants et aux magasins de reprendre leurs activités tout en respectant des mesures de précaution sanitaire.

Mais tout comme la médecin hygiéniste en chef, Blaine Higgs insiste sur l’importance d’inviter à la prudence.

Le rétablissement ne se fera pas du jour au lendemain, prévient Blaine Higgs.

Je préviens tout le monde que le rétablissement comporte des risques et que nous devons minimiser ces risques, ajoute-t-il.

Notre dossier : La COVID-19 en Atlantique

Ce plan en plusieurs phases se déroulera sur les prochaines semaines et les prochains mois à venir.

Blaine Higgs précise que ce plan de relance n’inclut pas le retour des députés à l’Assemblée législative.

Suppression de la limite de 30 jours pour les médicaments sur ordonnance

La limite de 30 jours applicable aux médicaments sur ordonnance sera éliminée pour les médicaments pour lesquels il n’y a pas de pénurie, a aussi annoncé Blaine Higgs, jeudi.

En raison de cette limite, certaines personnes avaient dû payer des frais d’exécution d’ordonnance et des quotes-parts supplémentaires.

Add Your Comment