Le premier ministre de l’Ontario était de passage dans la capitale américaine vendredi pour faire la promotion d’une meilleure coopération entre la province et les États-Unis.

Toutefois, ce sont ses commentaires sur la présidente de la Chambre des représentants, Nancy Pelosi et sur le candidat à l’investiture présidentielle démocrate Bernie Sanders qui ont retenu l’attention.

Doug Ford a reproché à Nancy Pelosi d’avoir déchiré sa copie du discours sur l’État de l’Union prononcé cette semaine par le président Donald Trump, qualifiant ce geste de décevant et de honteux.

Il a également critiqué le socialisme et a déclaré que les politiques de Bernie Sanders, sénateur de l’état du Vermont, étaient effrayantes.

Le premier ministre de l’Ontario semble aussi avoir endossé la réélection de M. Trump, en faisant allusion à une victoire conservatrice pendant l’élection américaine.

Voyons ce qui se passe lors des élections, a-t-il déclaré. Nous espérons que les élections se dérouleront dans le bon sens. Littéralement dans le bon sens [à droite].

Critiques de l’opposition

Les politiciens de l’opposition au pays ont rapidement dénoncé les commentaires de M. Ford sur la politique américaine.

Le chef du parti vert de l’Ontario, Mike Schreiner, a qualifié les propos de Doug Ford d’incorrects et a déclaré que le premier ministre ontarien ne devrait pas prendre parti lors d’une élection américaine.

Malheureusement, le premier ministre Ford partage l’opposition irrationnelle de Trump aux énergies renouvelables et à l’action contre les changements climatiques, a-t-il déclaré dans un communiqué.

Le porte-parole du Nouveau parti démocratique de l’Ontario en matière d’éthique, Taras Natyshak, a déclaré que M. Ford devrait se concentrer sur sa province d’origine, et non sur les affaires américaines.

Les écoles de l’Ontario et les bureaux de santé publique licencient du personnel, a-t-il déclaré sur les réseaux sociaux. Peut-être [devrait-il] retourner en Ontario et se concentrer sur nos écoles et notre système de santé.

Add Your Comment